TROUBLE DU SPECTRE DE L’AUTISME

IMG_9437Le trouble du spectre de l’autisme (TSA), anciennement appelé trouble envahissant du développement (TED), est un trouble neurologique de nature développementale. C’est donc un trouble présent dans le développement du cerveau de l’enfant et ce, dès la naissance. Actuellement, 1% des enfants naissent avec un TSA. La Montérégie serait parmi les régions qui affichent le taux le plus élevé avec 138 cas recensés pour 10 000 individus dans la population. Les garçons sont davantage touchés que les filles, dans un ratio de 4 pour 1. La cause exacte du développement de ce trouble chez les enfants demeure encore mitigée.

Les difficultés des personnes atteintes d’un TSA se manifestent à différents niveaux :

1) Des atteintes de la communication sociale :

  • Difficulté avec les échanges sociaux et émotionnels;
  • Difficulté en matière de comportements non verbaux dans l’interaction sociale (contact visuel, expressions faciales, langage corporel);
  • Difficulté avec le développement, le maintien et la compréhension des relations avec les pairs.

2) Des intérêts restreints et des comportements stéréotypés :

  • Mouvements et gestes moteurs répétitifs (ex. : battement des bras);
  • Attachement important à des routines ou à des rituels;
  • Intérêts restreints et comportements répétitifs;
  • Absence de réaction ou réaction exagérée face aux stimuli sensoriels (ex. : bruit, température, contact physique).

Les habiletés langagières et communicationnelles peuvent être atteintes chez les enfants avec un TSA et ce, de manière très variable.

Sur le plan de la communication, le TSA se manifeste souvent par :

  • Un faible intérêt à communiquer avec les autres, sauf pour exprimer des besoins et parler de ses propres intérêts;
  • Une difficulté à tenir compte de la perspective de l’autre;
  • Une difficulté à initier, maintenir et terminer une conversation;
  • Un discours parfois incohérent;
  • Une difficulté à interpréter les expressions faciales, les gestes et les émotions.

Sur le plan du langage, ces manifestations peuvent être accompagnées de :

  • Retard de langage;
  • Utilisation de mots inventés;
  • Intonation inhabituelle, avec présence occasionnelle d’un pseudo-accent français;
  • Utilisation fréquente des mêmes mots ou expressions « figées ».

Le diagnostic ou l’impression clinique du TSA est posé par le médecin ou le psychologue suite à l’évaluation des différentes sphères développementales de l’enfant (cognition, motricité, communication, comportement).

Le rôle de l’orthophoniste auprès de cette clientèle est d’évaluer la communication et le langage dans le but d’établir des objectifs menant à l’établissement d’une communication fonctionnelle entre l’enfant et les personnes significatives de son entourage. D’autres professionnels tels que l’éducateur spécialisé, l’ergothérapeute, le psychologue ou le psychoéducateur pourront également jouer un rôle clé dans l’accompagnement des enfants présentant un TSA et de leur famille.

Les orthophonistes de la Clinique d’orthophonie Jeux de mots interviennent seulement auprès des enfants avec un trouble du spectre de l’autisme qui s’expriment de manière verbale. Les enfants communiquant essentiellement de manière non verbale (ex.: gestes, mimes, pictogrammes) sont référés à l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec et aux services publics de leur région afin d’avoir accès à des services spécialisés.


Références
  • Le trouble du spectre de l’autisme, AQOA
  • TSA et neurotypiques : pour mieux se comprendre, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie
Advertisements