PROFIL DE DYSPRAXIE VERBALE

La dyspraxie verbale est un trouble du développement des sons de la parole qui affecte la planification et de la coordination des mouvements de la parole. Une personne dyspraxique a donc de la difficulté à bien planifier les séries de mouvements nécessaires pour parler.

IMG_1400La dyspraxie verbale est un trouble développemental et neurologique, qui est présent dès la naissance de l’enfant. À l’heure actuelle, aucune cause précise n’a clairement été identifiée : la dyspraxie entrave le développement neurologique du cerveau sans être spécifique à une zone en particulier. Les garçons sont toutefois plus à risque que les filles de présenter une dyspraxie verbale, dans une proportion de 4 pour 1. Souvent détecté durant l’enfance, ce trouble est persistant, de sorte que certaines difficultés peuvent demeurer jusqu’à l’âge adulte.

La dyspraxie verbale se manifeste par une difficulté à prononcer les mots de manière précise et constante. L’intelligibilité de ces enfants, c’est-à-dire leur capacité à se faire comprendre par leur entourage, peut être significativement réduite. Plus les phrases et les mots sont longs et complexes, plus les transformations de sons dans les mots seront importantes. Ainsi, d’une fois à l’autre, un même mot peut être prononcé différemment. L’enfant dyspraxique semble parfois ne pas savoir comment placer sa bouche pour prononcer les mots (tâtonnement articulatoire).

La dyspraxie verbale est souvent présente en concomitance avec d’autres difficultés, telles que :

  • des difficultés de langage ou un trouble développemental du langage
  • une dyspraxie bucco-faciale: difficulté à bien planifier les mouvements volontaires du visage (grimace, sourire, alimentation, etc.), au-delà des mouvements de la parole
  • une dyspraxie motrice: difficulté à bien planifier les mouvements volontaires du corps (bras, jambes, etc.)

Ainsi, il est important de consulter en orthophonie si votre enfant présente certaines des manifestations suivantes :

  • peu de babillage ou babillage peu varié en bas âge
  • apprentissage lent et difficile des sons de la parole
  • absence de certains sons dans le répertoire de l’enfant
  • efforts marqués pour bien placer la bouche afin de dire des sons et des mots (tâtonnements)
  • productions variables des syllabes et des mots d’une fois à l’autre
  • difficulté à enchaîner les sons et les syllabes pour produire les mots, en particulier lorsque les mots ou les énoncés sont longs
  • difficulté à se faire comprendre
  • contrôle de la salive difficile
  • historique de difficultés sur le plan de l’alimentation

Références
Publicités